top of page

Sophrologie et Epigénétique

La sophrologie, technique de relaxation dynamique vise à harmoniser corps et esprit. Cette discipline peut impacter positivement l'épigénétique, cette science qui étudie les changements dans l'expression des gènes sans altération de la séquence d'ADN. Dans ce texte, nous allons explorer le lien entre la sophrologie et l'épigénétique, et comment la sophrologie peut avoir un impact sur notre santé et par conséquent sur notre bien-être.


(Les groupes Méthyle qui se fixent soit directement sur l'ADN soit sur les histones, protéines, modifient l'expression des gènes. Elle ne touche ainsi pas la séquence d'ADN, mais leur expression)


La santé et 'épigénétique

L'épigénétique est un domaine de recherche relativement récent qui étudie comment les facteurs environnementaux, tels que le stress, l'alimentation, les toxines ainsi que les habitudes de vie, peuvent affecter l'expression des gènes.

Cette nouvelle science a mis en avant que notre environnement peut influencer la façon dont nos gènes sont exprimés, ce qui peut avoir des conséquences sur notre santé. Par exemple, certaines études ont montré que des modifications épigénétiques peuvent contribuer au développement de maladies chroniques telles que le diabète, le cancer et les maladies cardiovasculaires.















Etude sur l'épigénétique et le stress post-traumatique.

(issus d'une étude du professeur en psychiatrie et neurosciences, directrice du centre de psychiatrie et de recherche sur les traumatismes à l'école de médecine Icahn du mont Sinaï à New York,Rachel Yehuda).

1980 Après leur dernier combat, les vétérans de la guerre du Vietnam font reconnaitre officiellement le syndrome du stress post-traumatique.

En premiers lieux, faisons un aparté sur les hormones sécrétées lors de contexte stressant.

Ainsi lors d'un moment de stress nous libérons entre autres dans l'organisme de l'adrénaline, de l'ocytocine et ce qui va tout particulièrement nous intéresser ici, le cortisol. Celui-ci rentre en jeux dans la régulation de la tension artérielle, de la fonction immunitaire et de la fonction cardiovasculaire,

Premier constat :

Les sujets de stress post-traumatique (SSPT) possèdent un score élevé d'adrénaline et plus faible de cortisol. Ceci a été constaté lors d'étude sur des survivants de l'Holocauste ayant subi un stress post-traumatique y compris lors de relevés longtemps après les événements traumatisants

Second constat :

Si durant une longue période un niveau élevé de cortisol est maintenu, on observe par exemple un dérèglement immunitaire et des risques d'hypertension. C'est ce rôle de régulation du cortisol qui a interréssé les scientifiques surtout en constatant un paradoxe.

En effet en phase de stress aigu celui-ci produit un effet protecteur en freinant la libération des autres hormones du stress y compris lui même.

Troisième constat:

Un vétéran ayant eu des maltraitances enfant était plus susceptible de développer un stress post-traumatique. A savoir que la réaction régulière d'un enfant plongé dans l'adversité n'est ni la fuite ni le combat mais le fait de se figer.

A l'inverse, un faible taux de cortisol empêche l'atténuation de la réaction complète du stress dont l'augmentation de l'adrénaline gravant ainsi l'expérience durablement.

Résumer:

Les expériences difficiles de vie font chuter le taux de cortisol rendant le sujet plus vulnérable.

Epigenetique et SSPT

Les enfants des survivants de l'Holocauste ainsi que ce des rescapés du 11 Novembre 2001 possédent majoritairement un faible taux de Cortisol dans le sang, ce qui comme vous le savez maintenant, sera un facteur aggravant lors de futur évènement traumatisant.

Pour les curieux :

La transformation épigénétique qui transfère la mutation produisant une faible taux de cortisol se situe au niveau du gène NR3C1.


La Sophrologie et l'épigénétique

La sophrologie peut par conséquent avoir un impact indirecte sur l'épigénétique en réduisant le stress (notamment en régulant le taux de cortisol) et en favorisant le bien-être émotionnel. Des études ont montré que le stress chronique peut affecter l'expression des gènes, ce qui peut ainsi influencer des modifications épigénétiques. Ainsi, la pratique régulière de la sophrologie peut aider à réduire le stress et à favoriser la relaxation, ce qui peut contribuer à maintenir l'équilibre épigénétique.

De plus, la sophrologie peut aider à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques en réduisant les symptômes liés à ces maladies. Par exemple, la pratique régulière de la sophrologie peut aider à réduire les douleurs chroniques en augmentant la tolérance à la douleur et en réduisant l'anxiété associée à la douleur.


Comment la sophrologie peut agir.

La sophrologie est une pratique qui combine des techniques de respiration, de relaxation musculaire et de visualisation pour favoriser la détente mentale et physique. Cette pratique peut aider à réduire le stress, à améliorer la qualité de sommeil, à réduire l'anxiété et à améliorer la concentration. Elle peut également aider à améliorer l'estime de soi et la confiance en soi.

La sophrologie peut être pratiquée de manière autonome ou avec l'aide d'un professionnel qualifié. Les exercices de sophrologie peuvent être adaptés en fonction des besoins individuels et peuvent être pratiqués n'importe où, ce qui en fait une pratique facile à intégrer dans la vie quotidienne.


Conclusion

La sophrologie peut avoir un impact positif sur l'épigénétique en réduisant le stress et en favorisant la relaxation. Cette pratique peut contribuer au maintien de l'équilibre épigénétique, ce qui peut avoir des impacts positifs sur votre santé et votre bien-être physique et psychique.


71 vues0 commentaire

Comments


bottom of page